Histoire 2

4 mars 2011 (3h07 - Heure Réunion)

4 mars 2011 (3h07 - Heure Réunion)

Madame F., 92 ans, paniquée appuie sur son appareil de téléassistance.
Elle signale, au chargé d'assistance qui prend immédiatement en charge son appel, qu'elle souffre de douleurs thoraciques et demande de l'aide pour pouvoir se relever.
Souffrant d'importants problèmes auditifs, il lui est difficile de comprendre la procédure qui va être mise en place pour venir à son secours, mais elle n'est plus seule et sait que tout va être mis en oeuvre pour la secourir.
Un chargé d'assistance active alors la procédure d'aide, à savoir :
- Appeler le dépositaire des clés N°1 : sa voisine la plus proche, qui malheureusement ne peut se rendre au chevet de Madame F. ayant ce soir là la responsabilité et la garde de ses 2 enfants en bas âge.
- Le dépositaire N°2, le gendre de la vieille dame est alors contacté, sans succès. Ses deux numéros de téléphones fixe et portable sont sur répondeur.
Pendant ce temps, le chargé d'assistance resté en ligne avec madame F. depuis le déclenchement de l'alerte ,active très rapidement une conférence téléphonique à trois avec le SAMU.  Les secours s'organisent au plus vite.
Moins de 20 minutes plus tard, une équipe médicale se présente à son domicile, mais la porte d'entrée reste bloquée. La police appelée en renfort peine à rentrer à l'intérieur, un chien menaçant de les attaquer.
Mais le renfort policier ne sera pas vain, et une porte arrière du domicile finira par céder ce qui permet aux équipes médicales de stabiliser Madame F. qui avait retrouvé son calme grâce aux conseils avisés de notre équipe restée en ligne avec elle durant toute la procédure de secours.
A 5h19 : le chargé d'assistance rappelle l'hôpital pour s'enquérir de son état. Elle dort et ses jours ne sont plus en danger.